L’apprentissage de la propreté : des pistes pour s’y retrouver

IMG_7733 2

Coucou les p’tits parents!

Aujourd’hui petit article pratique et éclairé pour les jeunes parents un peu perdus dans l’apprentissage de la propreté…

Célia, éducatrice de jeunes enfants en Martinique, nous donne quelques pistes pour mieux nous y retrouver! Je dis « nous » car cet article m’a énormément apporté!

Quel est l’âge idéal pour l’apprentissage du pot?

Le moment opportun dépend totalement de l’enfant. Cela dépend surtout de son aisance au niveau du langage. Il doit être capable de dire « pipi » et « caca ». La maîtrise du sphincter s’acquiert au même moment.

Apprendre à être propre, en douceur, sans forcer, mais assez tôt entre 18 et 24 mois.

A partir de quel âge considère t’on qu’un enfant doit être propre? 

Pour des raisons sociales et scolaires, il est demandé que vers 3 ans, l’enfant puisse être propre. En effet,  pour des raisons pratiques il est préférable que votre enfant soit propre au moment d’arriver en classes maternelles. Mais certains enfants peuvent atteindre ce stade à 4 ans sans qu’il faille s’en inquiéter.

Comment amener le pot et la problématique du pot à l’enfant?

L’enfant doit savoir à quoi servent les toilettes. Il n’y a rien d’indécent à ce que vous lui montriez.

A chaque fois que vous allez aux toilettes, vous pouvez lui proposer de s’installer sur le pot par exemple. Cela l’amusera de faire comme vous dans un premier temps. Même s’il joue, il s’y habitue doucement. Procéder ainsi pendant une semaine environ en lui indiquant qu’il grandit et que bientôt il ira seul sur le pot ou sur les toilettes.

Par la suite, vous pouvez éliminer la couche en journée et mettre le pot à disposition, il faudra lui rappeler de temps en temps sa fonction.

Le pot ou le réducteur?

A mon avis, le choix dépend des parents. Avec lequel serai-je plus à l’aise? Les enfants s’adaptent à ce qui leur est proposé à la maison, en  structure ou chez « La nounou ».

Les chaises relax et les pots ressemblant à un jouet sont à éviter. Le pot doit avoir une fonction précise et se range aux toilettes.

Une fois que l’enfant est propre en journée, comment introduire la propreté pour la sieste?

Il est important de lui proposer d’uriner avant de s’endormir. Il faut aussi observer ses habitudes, le moment de ses selles en journée par exemple, afin de proposer au moment où la selle n’est pas encore faite, avant la sieste.

Pendant l’apprentissage, il faudra rassurer l’enfant, lui indiquer qu’il est grand maintenant, que vous êtes fiers de lui.

Et la propreté la nuit? Comment s’y prendre?

La propreté la nuit peut débuter à partir du moment où les couches sont sèches au réveil le matin. Il faudra au préalable toujours proposer de vider la vessie avant le coucher. Généralement, c’est vers l’âge de 3 ans que les enfants sont totalement propres. En effet, la capacité de la vessie augmente de manière significative entre 2 et 3 ans, ce qui leur permet de faire pipi moins souvent et donne la possibilité de se retenir. C’est à ce moment que la propreté peut-être acquise la nuit.

Comment réagir quand survient un accident?

En cas d’accident, il ne faut surtout pas dramatiser. Je sais que c’est embêtant pour les parents, surtout de devoir changer les drapes, etc… Mais indiquez à l’enfant que ce n’est pas grave du tout, que la prochaine fois il ne faut pas hésiter à aller sur le pot ou le dire aux parents.

Les parents marcheront dorénavant avec un sous vêtement et un bas de rechange.

Quand l’enfant est propre faut-il continuer à mettre des couches pour les longs trajets pour éviter les problèmes de logistique?

Il faut que les parents surmontent les problèmes logistiques. Ce sont les parents que ça embête. Alors je suggère d’être organisé. Il faut proposer d’aller aux toilettes avant le départ, lui indiquer que le trajet sera long, que s’il veut uriner ou aller à la selle, il ne faut pas hésiter à le dire. Le parent doit être à l’écoute du moindre « pipi maman caca papa »!

Il faut toujours écouter les enfants!!!!

Si l’enfant est pris d’une envie d’uriner sur la route ou en plein centre commercial, comment réagir de la meilleure manière?

Envie d’uriner sur la route : vous pouvez vous arrêter dès que possible afin de le soulager. Les stations services proposent des toilettes. Par contre, maintenant, il faudra vous déplacer avec un paquet de lingettes désinfectantes dans le sac et des mouchoirs.

Dans un centre commercial c’est aussi simple. Laisser ce que vous êtes entrain de faire (les courses, le chariot…) Vous le retrouverez au même endroit.

Si vous faites du shopping, à la caisse, le vendeur pourra comprendre et attendra votre retour. Il arrive même que le vendeur vous propose les WC du personnel. Vous pouvez vous excuser et indiquer que c’est le début de la propreté pour votre enfant.

Expérience vécue, vous pourrez être surpris de l’empathie des personnes et leur envie de vouloir vite soulager le petit bout. « Pipi maman pipi »… ohhh comme s’est mignon!! »

-FIN-

Je ne sais pas pour vous, mais j’ai glaner deux ou trois astuces et j’attendrai que la couche de mon kilouni soit sèche pour commencer la propreté de nuit 😀

Si vous avez aimé…PARTAGEZ

Sinon retrouvez nous sur Instagram et abonnez-vous à notre compte pour vivre toutes nos petites aventures en story : ici.

Un autre article pour découvrir à découvrir pour l’éveil de votre petit kilouni ici

Partager avec :